What about pink hair?

J’ai déjà eu les cheveux roses. Il y a presque deux ans, lorsque je suis partie pour trois mois de vadrouille aux USA, à Los Angeles, précisément. Je me suis dit qu’il ne manquait rien à mon voyage californien. Rien, à part, un grain de folie capillaire. J’ai d’abord évalué le coût en allant chez un coiffeur sur place. Résultat? Excessif. Aux Etats-Unis, selon le niveau du coiffeur, le prix augmente.Prendre un apprenti reviens minimum à 100 $, imaginez ! J’avais alors les cheveux longs jusqu’aux épaules, déjà décolorés depuis trois ou quatre ans. Je connaissais donc bien mon affaire. En passant dans une droguerie, que vois-je alors? Des colorations type « L’Oréal », avec une gamme de rose fuchsia, bleu, vert, violet etc. Un kit de décoloration inclus.

Ni une ni deux, pour 10 $ pièce me voilà partie faire ma couleur moi-même. J’achète un pinceau et un bol, puis un second pack, pour ma longueur. Et avec une amie on se lance. Après une à deux heures d’expérimentation (entre les trous non décolorés et les mèches plus ou moins roses) et en ayant mis la dose (!) j’ai obtenu une chevelure de Petit Poney. Pour mon grand plaisir ! Le plus sympa c’était de la voir partir, c’est comme si à chaque shampooing j’avais une coloration différente. Et bien sur le plus joli, c’était d’avoir un blond décoloré avec un léger reflet rose….

A Paris, j’ai donc réitéré l’expérience avec ma coiffeuse préférée Lorna Sharp. La belle m’a fait des mèches plus ou moins foncées. Mais clairement le « barbe à papa » de Crazy Color ne tient pas sur mes cheveux courts et abîmés (après quatre à cinq ans de décoloration)…  Cette fois j’ai tenté de reproduire le modèle californien avec une bonne longueur de racines pour le côté grungy. La couleur n’est pas uniforme mais ce n’est peut-être pas un mal. Pas déçue du résultat, mais malheureusement cela ne tient jamais assez longtemps !

Depuis, je suis retournée au blond décoloré. Mais pour moi le rose sera toujours synonyme de Californie…Et ça tombe bien j’y retourne en septembre prochain !

Tiphaine 2

Tiphaine 2-6

Tiphaine 2-9

Tiphaine 2-11

Tiphaine 2-12

Tiphaine 2-2

Photographies par Margaux Pastor

– Sunglasses : Zara – 
– Mum Jean : Asos
– Sneakers : Maje
– Top : Monki
– Cardigan frangé : Pull & bear
– Trench : Pull & bear

Sponsored Post Learn from the experts: Create a successful blog with our brand new courseThe WordPress.com Blog

WordPress.com is excited to announce our newest offering: a course just for beginning bloggers where you’ll learn everything you need to know about blogging from the most trusted experts in the industry. We have helped millions of blogs get up and running, we know what works, and we want you to to know everything we know. This course provides all the fundamental skills and inspiration you need to get your blog started, an interactive community forum, and content updated annually.

HEART OF GLASS

J’ai toujours aimé Blondie – plus pour cette aura d’icône glam rock que pour la musique au départ. Puis en soirée, on se découvre à se déhancher sur ces it mi pop mi disco mi alternatif. Sa personnalité est incomparable. Quel honte ai-je ressentie quand Miley Cyrus a osé se comparer à Blondie? Un groupe qui a connu le CBGB? Une chanteuse qui bossait au Max’s – où Andy Wharol « trainait »? Non. Dans tes rêves !

Tu peux être décolorée et tirer la langue – meuf – tu n’auras jamais la classe et le regard révolver de cette gueule-là. Blondie a 40 ans et pour l’avoir rencontrée – cette femme c’est une déesse pop – « pour de vrai ».

Aucun rapport avec ces photos et ce shoot que je vous montre (enfin). Au creux de ruelles près de la Villette avec ma pote Vertie où l’on s’est aventuré, près d’unun coin très arty. Poursuivies par un gars en costume doré violet et rose buvant un café, on a réussit a prendre quelques photos d’un look jean mum – sous pull et cheveux décoloré en mode grosses racines bien grungy. Ah oui et je les oubliais : mes sneakers Eclat Le Coq Sportif x Asos White. Mes bijoux.

La Bise
xxx

IMG_3388 IMG_3399 IMG_3401 IMG_3426

– Jean mum Monki
-Pull Topshop
– Sneakers Eclat Le Coq Sportif x Asos White –

– Photographies par Vertie

Asos White x Le Coq Sportif

FW14_LCSxASOS_01_WEB

Porté sur la retro running depuis un moment, la marque de sport française réédite deux modèles en exclusivité avec Asos White, la collection minimaliste du géant anglais. Père Noël, une autre commande s’il vous plait ?

Le 25 novembre prochain préparez votre hotte, car les running Eclat et Flash, issues des catalogues le coq sportif de 1985 et 1990, ressortent de leur placard, dans un tout nouvel appareil. Minimaliste et chic, la collaboration est l’occasion de revêtir ses pieds de l’expertise et de l’élégance frenchie de la marque de sport. Des matières premium et monochrome, comme ce marine à la semelle tachetée ou la Flash en silver pour la « holographique ». Toutes deux risquent de parfaitement se marier à notre nouveau manteau cocooning ou encore à un pull graphique.

Fidèle au modèle original de la marque française, la Éclat dispose d’un système de laçage rapide, d’une semelle free-form et d’une bague de maintien au talon. Un look rétro futuriste qui pour le second modèle, holographique rappelle la folie des 90’s. Un cuir gris acier sur lequel apparaissent de subtiles ondes de couleurs avec au choix, deux kits de lacets, blancs réfléchissants ou lurex argenté.

1421856_03_WEB

Mieux encore, la collab est entièrement dédiée aux femmes. « Nous recherchions un partenaire premium pour collaborer sur des projets de sneakers dédiées aux femmes. Asos White nous a paru comme une évidence. Leur attachement à la qualité du traitement et dans la conception du produit correspond totalement aux valeurs du Coq Sportif. » Marc Chamberlain, commercial Le Coq Sportif UK.

Après un site dédié à la chaussure de sport vintage reprenant les campagnes publicitaires de ses fameuses running version pop en vidéo, le Coq Sportif propose de les redécouvrir, à ses pieds. Les modèles comme l’Eclat ou encore l’arrivée des LCSR1000 font partie de l’histoire de la marque et de l’avancée technologique de la running.

LE COQ SPORTIF RETRO RUNNING from le coq sportif on Vimeo.

En vente à partir du 25 novembre sur le site d’Asos et dans le flagship le coq sportif – 1 rue Montmartre 75001 Paris

Existe du 36 au 42

Prix : 100€

Carel x Colette : le chic parisien dans le rétroviseur

Les sixties ont aussi marqué la culture française et la marque Carel est le témoin de ces changements de style et de morale. Pour son quarantième anniversaire le Marquis, s’est associé au bleu « Colette ».

A pois ou velouté, il garde son nœud et s’émancipe avec deux modèles uniques. Chic et preppy, les chaussures Carel ont pris un bon coup de fouet pour moderniser leurs collections. Colette l’a remarqué et ressort en leur compagnie le modèle de slippers : « Le Marquis ». Le concept store accueille ce modèle vieux de quarante ans qui revêt, soit son habit monochrome velouté de suède, classique, sur un nœud preppy en gros grain soit l’espiègle polka dot, rétro et guindé. Dès le 1er septembre, on pourra retrouver ces deux modèles en édition ultra limitée : 50 exemplaires pour le modèle en suède et 30 pour le second. La rue Saint Honoré se pare d’un chic à la française d’autant plus haut de gamme qu’il détient une dose de style presque historique et non moins déplaisante.

Deux modèles tendance à retrouver sur Colette.fr pour 265 euros.