Le Tee-shirt « Period Power » de Petra Collins 

La créatrice Petra Collins et l’illustratrice Alice Lancaster se sont associées pour créer un tee-shirt qui fait parler de lui. Explications.

American Apparel aime s’engager et montrer la force de l’Amérique : la liberté d’expression poussée … à l’extrême. Cette fois, la marque s’engage à briser un tabou féminin ou du moins  à le révéler au grand jour grâce au brouhaha parvenu jusqu’à nos oreilles. Deux créatrices du collectif The Ardorous ont réalisé ce visuel de tee-shirt qui perturbe, choque, alerte l’amérique et le monde entier. Classe ou pas classe? Toujours est-il que c’est clairement une femme se masturbant alors qu’elle a ses règles et en plus (au mon dieu) elle a une pilosité qui prouve qu’elle n’a pas 5 ans. (et oui car je vais vous dire à 5 ans on sait se masturber aussi!).

Ca vous choque ?

amaerican-apparel-period-power

Cependant, omme Petra Collins l’explique pour Vice, avec qui elle a déjà collaboré pour son superbe travaille photographique (emprunt d’une douceur à la Virgin Suicide et d’une candeur sordide), ce dessin soulève un point important ; pourquoi être choqué d’un état aussi naturel. La société serait-elle toujours aussi mysogine? Rappelez-vousde ce qu’en disent toutes les religions (et même le rastafarisme). Une femme est considérée comme une paria ne devant approcher ni toucher quoi que se soit durant ses règles, dans la plupart de ces boouquins que l’on dit sacré. Et pourtant, cela reste le corps qui donne naissance à la vie. Qui croyez-vous rouler dans la farine, bien sûr que les femmes se touchent, heureusement! Et bien sûr qu’elle ont leur règle et elle n’en ont pas forcément voulu! Ni des poils mais se sont les marqueurs de la puberté, les marqueurs d’une vie transformée de l’état adolescent à adulte. Cela dit, les détracteurs diront  » pas besoin d’en faire un tee-shirt ». Moi je trouve cela bien moins hipster qu’une tête de licorne et plus fun d’avoir ce genre de tee-shirt qui ne montre que la réalité et rien que la réalité plutôt que de se voiler la face  devant un film d’horreur pourtant si « normal ». On a bien une marque qui vante les « mérite » de la sexualité masculine, nommée Playboy, et des images sexuelles venant polluer notre vie de tous les jours 24h00 sur 24. Pourquoi un vagin dessiné au trait serait-il si perturbant? Parce que ce n’est pas « sexy »?

Au delà de la provoc habituelle de Lady Gaga et autre brit’ autour du sex, cet objet mode lui est porteur d’un message que peu de gens veulent entendre : on a le droit d’être une femme avec des poils, d’avoir une sexualité et d’être naturelle. Il n’y a rien de dégoutant à cela. Pas besoin d’être féministe pour comprendre, non?

En attendant de pouvoir se procurer ce shirt qui va faire rougir votre père et empêcher vos profs de vous interroger en classe, quelques magnifiques photo de Petra Collins avec Tami – la joli égérie d’une adolescence américaine.

Cheers

xxx
R1-04892-031A

R1-04910-034A

R1-04905-0019 R1-04902-033A

crédit photo @petracollins